Faire un crédit en étant ficp, les solutions

Les demandes de crédit sont complexes mais pas impossibles quand on est FICP. Diverses solutions peuvent être envisagées pour se sortir de cette mauvaise. C’est une sanction qui n’aboutit pas systématiquement à un refus de crédit. La preuve avec :

Un rachat de crédits FICP

La plupart des banques acceptent de procéder à une restructuration des dettes de leurs clients même quand ils sont inscris au FICP. Pour les aider à rembourser les nombreux crédits en cours, on effectue un regroupement de ces derniers pour constituer un prêt unique plus facile à payer.

Avec le rachat de crédits, une personne interdit bancaire peut contracter un nouveau prêt,incluant l’ensemble de ses dettes, avec un taux plus bas, des échéances plus faibles et une durée plus longue.

En cas de refus de votre banque, ce qui est rare, vous pouvez toujours vous tourner vers d’autres organismes de crédits pour faire votre restructuration.

Le crédit hypothécaire

Pour un propriétaire FICP, le moyen de faire du crédit est de passer par le prêt hypothécaire. Grâce à son bien immobilier, il dispose d’une garantie solide aux yeux de sa banque.

Avec le déblocagedu montant de son crédit hypothécaire, il peut non seulement s’acquitter de ses dettes mais aussi se déficher. Par ailleurs, il lui est possible de financer d’autres projets avec l’argent mis à sa disposition.

L’emprunter à l’étranger

Ne disposant pas de garantie pour prétendre à un prêt hypothécaire, les locataires FICP peuvent souscrire un crédit à l’étranger. Ils ont toute leur chance pour obtenir un crédit, de plus les banques étrangères ignorent le fait qu’ils sont enregistrés au FICP.

C’est un atout dans la mesure où la solvabilité du demandeur ne sera pas remise en question. Il faut présenter les justificatifs de ressources et avoir un compte dans l’établissement bancaire pour la domiciliation de salaire.

Le fait de travailler dans le pays en question peut influencer la décision de la banque. Le prêt à l’étranger bénéficie souvent d’un taux plus intéressant qu’en France, ce qui permet de réduire le coût du crédit. Grâce au montant obtenu, il est possible de régulariser rapidement sa situation et de se sortir du fichage.

Le microcrédit social pour FICP

Les personnes FICP peuvent s’adresser à des associations comme l’ADIE qui proposent le microcrédit. Cette aide est une solution mise en place pour écarter l’exclusion sociale aux personnes en grande difficulté financière, interdit bancaire ou en surendettement. Le microcrédit permet de solder les prêts en cours et de rembourser l’association à son rythme et en fonction de ses capacités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *